À méditer

« Je ne souffre pas d’un manque ;

je souffre d’ignorer ce qui ne manque pas. »

(Jacques Castermane)

Zazen nous permet d’en prendre conscience.


Retour en haut